C’est le 28 septembre 2018 que la première rencontre des membres de la Table de concertation des travailleurs étrangers temporaires agricoles (TET) a eu lieu, coordonnée par AGRIcarrières, le comité sectoriel de main-d’œuvre de la production agricole, sous l’idée initiale de l’Union des producteurs agricoles (UPA).

Depuis, 3 années se sont écoulées et ce tout premier bilan de la Table démontre le caractère essentiel de celle-ci pour répondre aux enjeux entourant la venue de cette main-d’œuvre au sein des fermes du Québec. Rappelons qu’en 2020, 15 000 TET, essentiellement en provenance du Mexique et du Guatemala, étaient embauchés par 1 500 employeurs agricoles.

Depuis sa création, la Table vise à répondre à des objectifs précis :

  • Contribuer à l’amélioration et la promotion des conditions globales des TET et des employeurs agricoles
  • Optimiser la cohérence et l’efficience des services et des contrôles
  • Établir de meilleures communications entre tous les intervenants
  • Assurer une actualisation constante des programmes selon les enjeux
  • Être proactif par la réflexion de solutions pertinentes et concrètes
  • Suivre l’actualité du dossier des TET en contexte de la pandémie COVID-19 (ajout en 2020)

Les résultats liés à chacun de ces objectifs illustrent que la Table, au fil des rencontres, est devenu un lieu d’échange indispensable pour poser des actions communes afin de répondre aux préoccupations sociétales et gouvernementales propres au secteur agricole, en plus de celles des employeurs et des travailleurs agricoles eux-mêmes.

En lien avec ces préoccupations, les membres de la Table ont identifié, au fil des rencontres, des enjeux prioritaires, lesquels constituent les sujets de réflexion et l’aboutissement de projets concrets :

  • Droits et obligations des travailleurs
  • Conditions de travail et assignation des travailleurs
  • Santé et sécurité au travail
  • Développement des compétences des employeurs

Des résultats concrets

Les membres de la Table sont fiers de présenter des résultats qui ont un réel impact pour le secteur agricole tels que la remise de recommandations sur les nouvelles normes de logement, l’élaboration de solutions concrètes sur le terrain (ex. : vaccination des travailleurs directement à l’aéroport), l’offre d’une formation en ligne (Mission TET) pour informer et sensibiliser les producteurs agricoles, le déploiement de l’application mobile AGRI-connexion, pour ne nommer que ceux-là.

Ce bilan ne serait pas aussi bien étoffé sans l’implication des membres de la Table qui, depuis 3 ans, prouve l’importance qu’ils accordent à ce dossier incontournable en agriculture. Cette initiative de collaboration fait assurément du Québec un acteur de premier plan pour l’amélioration des conditions de travail de ces travailleurs essentiels à notre sécurité alimentaire.

La Table de concertation souhaite ardemment poursuivre ses actions de mobilisation entre les membres et ce, dans un climat d’échanges respectueux, en plus de se créer de nouveaux processus de travail efficaces.

Consulter le bilan complet :  Bilan 3 ans Table TET

Les membres engagés de la Table de concertation :

AGRIcarrières, Alliance management, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), Emploi et Développement social Canada (EDSC), Fondation des entreprises en recrutement de main-d’œuvre agricole étrangère (FERME), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), Ferme Delfland Inc., Ferme Pittet, le Réseau d’aide aux travailleurs et travailleuses migrants agricoles du Québec (RATTMAQ), le Centre d’emploi agricole de la Montérégie, Service Canada, Santé publique, Travailleurs Unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) et l’Union des producteurs agricoles (UPA).