is woocommerce :

Au cours des derniers mois, AGRIcarrières, le comité sectoriel de main-d’œuvre de la production agricole, a pris l’initiative de la coordination d’une nouvelle Table de concertation portant sur les différents enjeux entourant les travailleurs étrangers temporaires (TET) agricoles, sous l’idée initiale de l’UPA.

C’est bien connu, les TET sont de plus en plus nombreux à venir au Québec pour prêter main-forte aux producteurs agricoles. En effet, depuis les dix dernières années, la présence des travailleurs étrangers temporaires a été en forte croissance. En 2017, plus de 10 000 travailleurs, essentiellement en provenance du Mexique et du Guatemala, étaient embauchés par 1 000 employeurs. L’intégration des nombreux TET sur les fermes suscite plusieurs préoccupations sociétales et gouvernementales propres au secteur agricole, en plus de celles des employeurs et des travailleurs agricoles eux-mêmes. Il apparaissait donc essentiel que les acteurs concernés, soit les ministères, ainsi que les représentants des employeurs et des travailleurs agricoles, s’assoient ensemble afin de prendre des mesures proactives dans ce dossier.

La Table de concertation vise à répondre à des objectifs précis :

  •  Contribuer à l’amélioration et la promotion des conditions globales des TET et des employeurs agricoles
  • Optimiser la cohérence et l’efficience des services et des contrôles
  • Établir de meilleures communications entre tous les intervenants
  • Assurer une actualisation constante des programmes selon les enjeux
  • Être proactif par la réflexion de solutions pertinentes et concrètes

Les membres de la Table ont identifié 5 enjeux prioritaires, lesquels constituent les sujets de réflexion et de recommandations à venir :

  1. Recrutement et règles d’immigration
  2. Conditions de travail
  3. Développement des compétences des employeurs et des travailleurs
  4. Santé et sécurité
  5. Accueil et intégration à la tâche

Les membres de la Table se réuniront 4 fois par année. Entre les réunions, des sous-comités feront des sessions de travail spécifiques afin d’atteindre les objectifs fixés par les membres de la Table, et ce, dans des délais optimaux.

« Comme les TET sont de plus en plus présents et essentiels pour les entreprises agricoles, il est nécessaire, à titre de comité sectoriel de main-d’œuvre, de s’impliquer activement pour assurer le succès de l’intégration de ces personnes dans leur milieu de travail.  En ayant les principaux acteurs autour de la Table, cette initiative de collaboration contribuera à un développement harmonieux et dynamique des entreprises agricoles du Québec. » déclare Mme Geneviève Lemonde, directrice générale d’AGRIcarrières.

Les membres de la Table :

AGRIcarrières, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), Emploi et Développement social Canada (EDSC), FERME,  le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), un représentant d’employeurs agricoles embauchant des TET, le Réseau d’aide aux travailleurs et travailleurs migrants agricoles (RATTMAQ), le réseau des Centres d’emploi agricole (CEA), Service Canada, les TUAC et l’Union des producteurs agricoles (UPA).

-30-

Source :

Sabrina Giard, agente aux communications
AGRIcarrières
Tél. : 450 679-0540, poste 8736
sgiard@agricarrieres.qc.ca

Information :
Geneviève Lemonde, CRHA Directrice générale
AGRIcarrières
Tél. : 450 679-0530, poste 8385
genevievelemonde@agricarrieres.qc.ca